Qui veut tuer le commerce de proximité sur notre canton ?

Publié le par Marc Lagae

ELECTIONS CANTONALES DES 9 ET 16 MARS 2008

CANTON VI – PERPIGNAN – CENTRE VILLE

Marc LAGAE
Candidat Socialiste

QUI VEUT TUER LE COMMERCE DE PROXIMITE ?

Nicolas Sarkozy a demandé à une Commission, présidée par ATTALI, de lui faire des propositions pour libérer la croissance et augmenter le pouvoir d’achat. Pour ce qui concerne le commerce, en voici quelques unes, au bénéfice de qui ? :

De la grande Distribution.

AUTORISATION D’OUVERTURE DES COMMERCES LE DIMANCHE : Cette possibilité ne pourra être supportée que par les grands groupes qui ont les moyens financiers et humains d’assumer une telle charge. Cette mesure renforcera le déséquilibre entre la grande distribution et les petits commerces en aggravant les distorsions de concurrence. Qui peut croire aujourd’hui que les consommateurs auront le pouvoir d’achat nécessaire pour acheter le dimanche ce qu’ils ne peuvent s’offrir la semaine ?

  • AUTORISATION DE LA VENTE A PERTE : La suppression des lois qui interdisent la vente à perte permettrait aux grandes surfaces de vendre, certains produits, en dessous de leur prix de revient. Comment le petit commerce pourra-t-il résister à cette nouvelle attaque ? En effet, cela est possible lorsque l’on à des milliers de produits référencés (on se rattrape sur d’autres) mais cela s’avère impossible pour les petits commerçants.

  • SUPPRESSION DE L’AUTORISATION PREALABLE D’IMPLANTATION DES COMMERCES : Les CDEC (Commission Départementale d’Equipement Commercial) seraient supprimées. Elles ont pour rôle d’autoriser l’implantions des commerces, et en particulier la grande distribution, au regard des règles de concurrence loyale et de l’offre et de la demande. Ce contrôle sera supprimé et les Chambres de Commerces et des Métiers ne pourront plus défendre leurs adhérents. On va vers l’anarchie en matière d’urbanisme commercial.

  • DEREGLEMENTATION DE CERTAINES PROFESSIONS : La commission propose de déréglementer certaines professions (taxis, pharmacie, coiffeurs, etc…) en permettant de nouvelles installations en supprimant les « contraintes actuelles ». Cette possibilité, en dehors des risques qu’elle fait courir à ces professions, serait une aubaine pour les grands groupes qui se développeront en employant de la main d’œuvre précaire.

Cette politique libérale au service de la grande distribution entraînera un nombre croissant de difficultés pour le commerce proximité de Centre Ville. La fermeture de commerces conduit à une mort lente des quartiers et à la désaffection du centre ville. Le cœur de ville qui souffre c’est toute la ville qui meurt.

Nous attendons, encore, la réaction des ALDUY, BLANC, FRANCO, CALVET, MACH et IRLES, mais il a fort à parier qu’elle sera à l’identique de celles sur la THT, CONTRE dans le Département et POUR à Paris.

SELON l’INSEE, 1 emploi crée dans la grande distribution,

c’est 6 supprimés dans le commerce traditionnel !

VOTER Marc LAGAE, VOTER SOCIALISTE

C’EST S’OPPOSER A CETTE POLITIQUE DE DESTRUCTION

AU SERVICE DES GRANDS GROUPES




Fichiers en lien avec cet article
Nom du fichier    
Télécharger ce fichier QUI_VEUT_TUER_LE_COMMERCE_DE_PROXIMITE.pdf

Publié dans Ma candidature

Commenter cet article